État d’urgence : Enfance en danger 

Levons les masques !
Depuis le début de cette crise, il est un sujet qui nous préoccupe quotidiennement, nous parents, et que nous avons jugé important de traiter : les masques. Faisons un point sur le port du masque chez l’enfant.

De nombreux psychologues, psychiatres, orthophonistes… telle Marie Estelle Dupont intervenue maintes fois sur les médias (Le Figaro, Sud Radio, YouTube…), alertent depuis quelques temps sur les dangers tant physiques que psychiques induits par le port du masque chez les enfants. 

Et leur analyse fait froid dans le dos: 

  • Difficulté de concentration,
  • Défaut d’oxygénation entrainant fréquemment des maux de têtes et l’abaissement des défenses immunitaires,
  • Création d’un climat de défiance au monde au moment où l’enfant se construit
  • Stress et anxiété qui sont deux freins absolus à l’apprentissage.  

Puis, le 10 février 2021 c’est au tour d’un collège de pédopsychiatres d’alerter sur les conséquences des mesures sanitaires sur les enfants. Ils énumèrent les nombreux effets subis en raison du port du masque tout au long d’une journée d’école, sans compter le harcèlement subis par ces enfants quand ils portent mal leur masque amenant ceux-ci à ne simplement plus vouloir aller à l’école. Et la liste de ces effets est longue : 

  • Troubles du sommeil et du comportement,
  • Pleurs répétés,
  • Scarifications,
  • Retard de parole et d’apprentissage,
  • Anxiété et peur grandissante,
  • Addictions,
  • Repli sur soi, 
  • Symptômes dépressifs,
  • Somatisation,
  • Augmentation des violences familiales,
  • Pensées suicidaires.

Mais, faisant fi du cri d’alarme des spécialistes de l’enfance, les pouvoirs publics, en nous déconfinant, ont imposé le port du masque partout, tout le temps, même à l’école et sans distinction de conditions. Outre le fait que le masque est très souvent, pour ne pas dire tout le temps mal utilisé par les enfants et donc inutile, il engendre des conséquences immédiates pour le moins délétères. Et le constat après plusieurs mois de recul est effrayant.   

Le philosophe René Chiche, déclarait dans un entretien sur la chaine Sud Radio: ‘Les dégâts collatéraux, psychiques sont terribles, depuis plus d’un an, on massacre les jeunes dans l’indifférence la plus générale‘. ‘On apprend aux enfants à lire avec un masque c’est très grave il n’y a aucune étude qui ait été faite sur ces dégâts-là‘. 

Tout laisse à penser, en effet, que le port du masque chez l’enfant, en particulier à l’école, induit un retard d’apprentissage qui va impacter cette génération durant toute sa vie et en faire des adultes craintifs et névrosés. Voilà des enfants plongés dans une terreur dont ils ne se ressaisiront probablement pas. Mais finalement n’est-ce pas là toute la quête de nos élites ? Affaiblir les populations,  les apeurer  pour mieux les contraindre et les contrôler? 

René Chiche encore, rappelle que ce phénomène de maltraitance des enfants n’est pas nouveau. Il y a quelques années, lors de la survenue d’une série d’attentats, le gouvernement avait déclaré un état d’urgence terroriste et déclenché le fameux Plan Vigipirate. Parmi les mesures, on demandait aux enfants lorsqu’ils étaient en classe de simuler une attaque terroriste et de se cacher sous leur bureau. Voilà comment dès le plus jeune âge nos dirigeants installent les enfants dans la peur. 

Heureusement depuis quelques temps de nombreuses voix s’élèvent  pour dénoncer cette maltraitance sans précédent et tenter d’y mettre un terme. France bleu nous informait le jeudi 2 décembre 2021 qu’un collectif de 400 parents attaquaient l’état devant la cour européenne des droits de l’homme sur la question du port du masque. Des collectifs de parents se créent un peu partout en France dont les ‘mamans louves’ ou ‘parents en colère’ qui se battent d’arrache-pied pour sauver les enfants de toute cette folie. 

Pour finir reprenons une phrase de Marie Estelle Dupont qui semble parfaitement résumer la situation.

Nous sommes devenus si craintifs, si précautionneux, si orgueilleux vis à vis de la mort que nous inversons les valeurs; nous faisons peser le poids de la responsabilité des plus âgés sur les plus jeunes.  

Les sources de cet article

  1. https://www.sudradio.fr/societe/marie-estelle-dupont-et-rene-chiche-rentree-les-degats-collateraux-sociaux-psychiques-vont-etre-terribles
  2. https://www.francesoir.fr/politique-france/le-collectif-les-mamans-louves-manifeste-paris
  3. https://www.francebleu.fr/infos/societe/masque-a-l-ecole-400-parents-attaquent-l-etat-devant-la-cour-europeenne-des-droits-de-l-homme-1638383973
  4. https://www.lefigaro.fr/vox/societe/l-appel-des-orthophonistes-contre-le-retour-du-masque-a-l-ecole-de-primaire-20211115?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :