La fabrique du consentement

« Qui contrôle les médias contrôle les esprits »  Jim Morrison

La manipulation de masse est une pratique de manipulation psychologique à des fins d’escroquerie, on la nomme également ingénierie sociale.

Dans ce type de manipulation les protagonistes usent de plusieurs techniques pour arriver à leurs fins.

La première technique couramment utilisée consiste à distraire les gens. Cette technique n’est d’ailleurs pas nouvelle puisque l’expression Panem et circenses, du pain et des jeux, est utilisée par Juvénal, un écrivain et poète de la Rome antique, pour fustiger l’immobilisme des citoyens de Rome face aux intrigues des dirigeants et aux manœuvres qu’ils emploient pour parvenir à contenir la population. L’idée est que du moment que le peuple a de quoi manger et se divertir, les puissants peuvent faire ce qu’ils veulent, ils ne seront pas inquiétés.

Depuis deux décennies les smartphones, les jeux vidéos puis les réseaux sociaux et la téléréalité ont pris une place omniprésente dans nos vies, nous plongeant dans une sorte d’hypnose permanente, occultant au fil du temps tout esprit critique.

La seconde technique de manipulation consiste à créer un problème puis à y apporter une solution. Prenons l’exemple du Covid, un nouveau virus arrive, inconnu, nos dirigeants plongent le peuple dans un état de peur paralysante en déclamant des « nous sommes en guerre » ou bien en faisant telle une litanie le décompte des morts quotidiennement. La population sous l’effet de la sidération n’attend plus qu’une seule chose, la solution. Il est facile alors de proposer le graal pour apporter une réponse. Ici le vaccin est la solution, seul sésame pour sortir de cette tragédie.

La troisième technique est de s’adresser au public comme à un enfant en bas âge. En diffusant à longueur de temps des publicités sous forme de clips infantilisants ou d’annonces se basant sur le registre des émotions (là on voit une grand-mère tellement heureuse de revoir ses petits-enfants après son injection), on ramène le public à un état enfantin.

Or quand on s’adresse au public comme à un enfant la réponse du public sera tout aussi dénuée de sens critique que le serait celle d’un enfant, c’est le principe de la suggestibilité. La suggestibilité est une disposition psychique qui conduit un sujet à se soumettre facilement à toute suggestion et à y obéir.

Une quatrième technique consiste à remplacer la révolte du peuple par la culpabilité. On y est les amis, les arguments n’ont pas manqué pour faire culpabiliser les gens : si tu ne mets pas de masque tu vas contaminer ta grand-mère, si tu sors pendant le confinement tu vas mettre en danger les autres, si tu ne te fais pas vacciner tu es un mauvais citoyen, etc. Cette technique est d’ailleurs remarquable pour créer la division au sein des familles, des cercles amicaux, jusque dans la sphère professionnelle. Et on le sait, « Diviser pour mieux régner » est une maxime vieille comme le monde. Pendant que nous nous divisons les gouvernants ont le champ libre pour mener à bien leurs actions liberticides.

Pour reprendre la conclusion de Jasper Mader dont cet article est inspiré :

« Ils nous ont dit quoi penser, comment penser, quoi croire et quoi dire et on se pense tous libres de nos choix, de nos pensées et de nos actions. En réalité on ne se rend pas compte à quel point on est manipulés et contrôlés mais rien que d’en être conscients c’est un premier très grand pas. »

Equinoxe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :